Déodorant fait maison

Différentes options s’offrent à vous afin d’éviter d’accumuler les déodorants qui, en plus de polluer et d’être toxiques, sont fort coûteux.

1) la pierre d’alun naturelle

Bien que critiquée, la pierre d’alun reste probablement beaucoup moins toxique qu’un déodorant vendu dans le commerce et, de toute façon, beaucoup moins chère.

Une pierre de 7 euros durera une année en moyenne (attention à ne pas la casser!).

2) le bicarbonate de soude

À appliquer sur des aisselles sèches comme un talc (il est dit que le bicarbonate de soude peut être irritant à la longue, personnellement je n’ai rien remarqué).

3) des préparations

* Comme par exemple du bicarbonate de soude avec de l’amidon de maïs et 2 gouttes d‘huile essentielle de Tea Tree (antibactérien), le tout dilué avec un peu d’eau afin d’obtenir une pâte qui pourra s’étaler du bout des doigts.

* Ou encore 2 cuillères à soupe de bicarbonate de soude, 2 cuillères à soupe d’amidon et 3 cuillères à soupe d’huile de noix de coco (antibactérienne), selon la recette trouvée sur le (super) blog culinaire Chocolate & Zucchini. Ce déodorant se conserve au frigo mais si vous souhaitez le conserver à température ambiante, dans ce cas ajoutez quelques grammes de cire d’abeille. Vous pouvez le transvaser dans un stick vide si vous préférez.

EDIT: nous l’avons testé en plein été et en pleins travaux de construction, il fonctionne vraiment impeccablement!

* Une autre façon est de faire bouillir 100mL d’eau avec une cuillère à soupe de bicarbonate de soude et une cuillère à soupe de lin. Une fois que le mélange bout, le retirer du feu avant qu’il s’épaisisse. Vous pouvez ensuite le transvaser dans un roll-on vide et l’utiliser comme un déodorant « courant ».

Vous pouvez aussi ajouter des huiles essentielles à vos préparations si vous le souhaitez (palmarosa, lavande, etc) mais faites attention avant de les sélectionner: assurez-vous bien qu’elles peuvent s’appliquer directement sur la peau et tenez compte des contre-indications (femme enceinte, enfant, etc).

Publicités

7 réponses à “Déodorant fait maison

  1. J’utilise la pierre d’alun régulièrement: ça fonctionne hyper bien et je n’ai jamais constaté aucune réaction, mais je ne savais pas que son utilisation était critiquée! Chère Ferdinande, avez-vous des références (+ et -) à ce propos?

    • Cher Giuseppe,
      Merci pour votre commentaire!
      Vous trouverez ici deux liens qui vous donneront plus d’informations (+ et -) concernant la pierre d’alun: http://www.everybodygreen.ch/france/DT1335292043/page/Pierre-d-alun-toxique–Oui-certaines-.html ainsi que http://www.bioaddict.fr/article/sante-faut-il-se-mefier-de-l-aluminium-contenu-dans-la-pierre-d-alun-a2831p1.html
      De plus, dans son ouvrage sur la Slow Cosmétique (présenté dans un article sur ce blog), Julien Kaibeck explique: « Utilisez la véritable piere d’alun sur les aisselles humides. Assurez-vous bien qu’il s’agit d’une pierre de Alum Potassium (ou sulfate double d’aluminium et de potassium). C’est un sel minéral naturel aux propriétés astringentes et antitranspirantes. Paradoxe, c’est un remède naturel très critiqué. Ses détracteurs disent qu’il est potentiellement aussi dangereux que les déos à base de sels d’aluminium. Ses fans considèrent qu’il n’y a pas de danger car les molécules déposées à l’application manuelle sont trop grosses pour pouvoir réellement pénétrer la peau. À l’heure qu’il est, la slow cosmétique conseille la pierre d’alun, mais avec mesure. »

      • Bonjour,
        J’ai lu attentivement les références que vous m’avez transmises… du pour et du contre… quel avis prendre en considération ?
        Comme je me rendais chez ma dermatologue, je lui ai posé la question : « Ha vous savez, aujourd’hui on écrit et dit beaucoup de choses. Mon avis est que les quantités qui passent dans l’organisme sont tellement infimes qu’il n’y a vraiment aucun problème. »
        Comme c’est une dame assez prudente, je me range dans le camp des ‘pro-Potassium Alum’.
        @+

      • Cher Giuseppe,
        Merci d’avoir demandé l’avis à votre dermatologue, il est toujours intéressant de savoir ce que pense un professionnel de la santé.
        Et j’ai tendance à penser comme elle: comme je l’indique dans l’article, au niveau prix, on a difficilement vu plus rentable que la pierre d’alun, et au niveau composition, cela comporte sans doute beaucoup moins de produits toxiques que de nombreux déodorants vendus dans le commerce.
        Si à l’avenir vous découvrez une autre alternative, n’hésitez pas à la mentionner ici!
        Bien à vous,
        Ferdinande

  2. Pingback: Réutiliser vos déchets en plastique: briques écologiques | En avant Ferdinand !·

  3. Bonjour!
    Moi j’ai opté pour bicarbonate et huile coco avec un peu d’huile essentielle de palmarosa le tout dans un roll-on et j’en suis vraiment satisfaite!
    Par contre je ne le range pas au frigo et n’est pas mis de conservateur, vous pensez qu’il va se dégrader? Je l’ai fais hier donc pas encore assez de temps pour savoir! Je l’ai fais en petite quantité pour tester donc je verrais bien s’il « tourne » mais est ce que c’est très évident quand ça arrive?
    Prochaine étape j’essaye le dentifrice avec plus ou moins la même recette (je vais déjà aller voir la votre!). Merci pour tout vos conseils!

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s